© 2015 par Mangeurs en transition.

  • Facebook Basic Black

Qu'est-ce que c'est ?

Nouveaux mangeurs : pourquoi ?

Nous autres, simples mangeurs, ces temps-ci nous nous réapproprions notre alimentation : Qu'y a-t-il dans ma nourriture ? D'où vient-elle ? Est-ce que c'est bon pour moi ? Est-ce que c'est bon pour la planète ?

 

En plus de l'intérêt croissant pour l'alimentation biologique, les produits équitables et la consommation locale, nous ajoutons de nouvelles tendances : flexitariens, végétariens, végétaliens, régimes sans gluten ou sans lactose, réduction du sucre ou des graisses saturées... Nous sommes nombreux à expérimenter et adopter de nouvelle façons de manger.

 

Pas si simple...

Pour les mangeurs, ces changements peuvent être ardus :

- des freins psychologiques, des réactions agressives ou culpabilisantes de l'entourage

- peu de lieux d'approvisionnement, une offre de restauration inadaptée

- une offre de conseils dispersée (cuisine, santé) et peu de trucs pratiques adaptés au contexte local

 

Pour les restaurateurs, les commerçants, et les professionnels de santé, l'adaptation à ces nouveaux modes de consommation est compliquée par :

- le manque de visibilité sur l'ampleur du phénomène (pas de statistiques et peu d'informations qualitatives sur les nouvelles attentes des consommateurs)

- des informations contradictoires sur les aspects nutritionnels et de santé, diffusées par différents lobbies

- des personnels peu formés à accueillir ces nouvelles demandes

 

Pour les collectivités locales, la mise en cohérence de ces nouveaux besoins avec leurs politiques d'approvisionnement en circuits courts, d'accueil touristique, de développement durable et de transition écologique nécessite de comprendre les attentes des habitants et des touristes, et les marges de manœuvre pour agir sur leur système alimentaire.

Définir les termes

La Transition Alimentaire considérée ici, c'est la transformation de nos habitudes de consommation de pays alimentaires développés vers un régime alimentaire plus équilibré, moins riche en lipides, en glucides, mais aussi en protéines animales, et qui respecte la dignité humaine et l'environnement. Meilleure pour la santé individuelle, meilleure pour la société (du territoire à la planète), l'alimentation visée est aux antipodes du modèle industriel d'approvisionnement mondialisé dans lequel nous évoluons depuis 50 ans.

Des mangeurs aux collectivités aux entreprises, cette transition est un défi pour tous les échelons.

La Transition Alimentaire

Interview Jean-James Garreau

 Docteur en biologie, chercheur en écologie humaine à l'Université des sciences de Bordeaux.

3 minutes

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now