© 2015 par Mangeurs en transition.

  • Facebook Basic Black

Notre alimentation est abondante : bonne nouvelle ?

09/02/2016

" Je suis ce que je mange ? " Le colloque annuel 2016 de la Chaire Unesco Alimentations du monde explore les liens entre alimentation, santé et bien-être avec une séquence sur "les alimentations particulières". C'était le 29 janvier à Montpellier et ce colloque fut passionnant : beaucoup de sujets abordés, de l'épinutrigénétique à la malnutrition en Afrique, en passant par les alimentations particulières et le microbiote intestinal.

 

La parole d'ouverture était donnée à Jean-Michel Lecerf, médecin nutritionniste qui écrit et parle d'alimentation depuis plusieurs décennies. J'ai trouvé son propos intéressant. Il pose des questions décalées (voir ci-dessous) et propose des solutions modérées et non dogmatiques (pas d'aliment miracle, il y a une infinité de manières d'arriver à l'équilibre alimentaire). Pour autant, un certain conservatisme de principe traverse son discours et ses réponses aux questions de l'assistance, à l'image du titre de son intervention "Changer notre alimentation : pour quoi faire ?".

Voici quelques-une de ses questions que je retiens :

 

1) Aujourd'hui nous sommes envahis par des messages on-ne-peut-plus contradictoires où on nous annonce en permanence que la viande nous empoisonne, que les fruits et légumes sont pourris, que l'eau est contaminée, que le lait est un poison, que le gluten et le pain sont à mettre aux orties, que le beurre et la margarine c'est tout dans le même sac. Les émissions de télévision se succèdent pour nous dire que nous sommes empoisonnés et que nous sommes l'objet d'un complot.
QUE NOUS RESTE-T-IL ENCORE A MANGER ?!

 

2) On vit plus longtemps. Mourir en bonne santé, c'est le vœu de chacun. Mais au bout d'un moment...
EST-CE QU'ON NE FINIT PAS PAR LUTTER CONTRE LES MALADES PLUTÔT QUE CONTRE LES MALADIES ?

 

3) Nous vivons dans l'abondance alimentaire. Nous avons des choix disponibles considérables.
L'ABONDANCE ALIMENTAIRE EST-ELLE UNE BONNE OU UNE MAUVAISE NOUVELLE ?
Dans les derniers siècles en France, nous avions entre 10 et 50 années de disette par siècle... Nous avons la mémoire courte.
Bonne nouvelle ! Notre alimentation est abondante et elle est disponible.

 

 

Please reload

Posts à l'affiche

Châleur et bonnes idées à l'atelier "Manger, changer !" de Valence

April 25, 2016

1/8
Please reload

Posts Récents
Please reload

Archives
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • LinkedIn Social Icon
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now